La Genèse du Conseil Français Arméniens

Le Conseil Français-Arméniens a été créé pour coordonner, influencer et communiquer sur l’ensemble des questions relevant de la diaspora Arménienne de France. 

De nombreuses associations existent déjà, mais aucune n’embrasse l’ensemble de ces sujets.

Les premières réflexions remontent à l’année de l’Arménie en 2007 qui a mis en valeur pendant près de 12 mois les plus beaux fleurons de la culture arménienne venus d’Arménie ou présents sur notre territoire.
L’idée a germé de disposer d’un lieu destiné à réunir, montrer, faire vivre, développer le patrimoine culturel arménien. Les années qui ont suivi ont renforcé ce besoin, à mesure que les lieux de culture disparaissaient dans la capitale : musée, librairie, restaurants, etc….

Tout au long de ces dernières années, j’ai eu des réunions avec les membres du bureau du Conseil National du CCAF, sans véritable avancée.

La guerre d’Arménie/Artsakh a déclenché de nouvelles réflexions qui sont aujourd’hui évoquées dans l’Appel du 6 Janvier 2021 et qu’on peut résumer par la nécessité pour la Diaspora de se réformer en profondeur et de s’organiser pour couvrir tous les champs de l’Arménité et de sa promotion voire sa défense en France, ce qu’aucune association n’assure à ce jour.

Entouré d’un groupe de jeunes et moins jeunes convaincus de cette thèse, j’ai consulté plus d’une trentaine de représentants de la diaspora couvrant la quasi-totalité des régions de France : dirigeants d’associations culturelles, humanitaires, sociales , économiques, représentants d’Eglises, représentants de partis politiques.

Le constat a été sans appel : Il faut bouger, il faut changer, il faut saluer ce qui a été fait, notamment par le CCAF, mais il est grand temps d’en renforcer le champ d’action, la gouvernance et les moyens financiers et de communication.

C’est sur ce constat que dès le début novembre je me suis mis en relation avec les co-présidents du CCAF pour leur soumettre un rapport assorti d’un projet couvrant la totalité des sujets relatés dans l’appel du 6 Janvier 2021 et présentés lors de la visio-conférence du 6 Février 2021 -voir ces deux documents sur le site dans la rubrique Actualités.  Je leur ai suggéré des pistes pour se doter des moyens financiers récurrents, notamment via la création des amis du CCAF permettant d’impliquer directement des personnes physiques de bonnes volontés (seules les associations étant statutairement adhérentes au CCAF) .

Je proposais donc aux co-présidents qu’ils prennent l’initiative de la réforme, en commençant par le lancement d’une mission de diagnostic afin de valider la pertinence de nos recommandations en relations avec les attentes de la diaspora

C’est en raison de leurs atermoiements et de leur silence en réponse à mes nombreux SMS et mails qu’a été prise la décision de créer le Conseil Français-Arméniens qui va développer le projet dont le CCAF actuel n’a pas voulu se saisir. 

C’est bien sûr parce que le temps presse que nous avançons sur un hub de projets concrets et une organisation professionnelle qui reposera sur des moyens technologiques et financiers à la hauteur des ambitions.

Je suis persuadé que sur la base des premières réalisations du Conseil Français-Arméniens, la sagesse l’emportera et que la voie de la collaboration s’ouvrira avec le CCAF.

 

Daniel Kurkdjian


Autres Actualités

Actualité

Réunion publique à Marseille

Le Conseil Français-Arméniens a organisé une réunion publique le 17 novembre 2021 à Marseille afin de présenter l'avancement de son programme et d'avoir un débat avec les participants.

17/11/2021
Actualité

Communiqué du CFA à propos de la situation à la frontière

Ce mardi 16 novembre, les forces azéries ont de nouveau violé la souveraineté nationale de l’Arménie, et en même temps, le cessez-le-feu du 9 novembre 2020, en tentant de conquérir des territoires appartenant à la République d’Arménie, telle que reconnue par la communauté internationale depuis 1991.

16/11/2021
Actualité

Réunion publique à Nice

Le Conseil Français-Arméniens a organisé une réunion publique le 16 novembre 2021 à Nice afin de présenter l'avancement de son programme et d'avoir un débat avec les participants.

16/11/2021