Communiqué du CFA à propos de la situation à la frontière

Communiqué du Conseil Français-Arméniens

Paris, le 17 novembre 2021

Ce mardi 16 novembre, les forces azéries ont de nouveau violé la souveraineté nationale de l’Arménie, et en même temps, le cessez-le-feu du 9 novembre 2020, en tentant de conquérir des territoires appartenant à la République d’Arménie, telle que reconnue par la communauté internationale depuis 1991.

Si l’Azerbaïdjan viole quasi-quotidiennement le cessez-le-feu établi le 9 novembre 2020, cette agression est d’une tout autre gravité, et s’inscrit dans un regain de tensions depuis plusieurs semaines.

A l’issue de ce nouvel affrontement, 15 soldats arméniens ont perdu la vie, et 12 autres ont été pris en otage par les forces azéries, selon les informations fournies par le ministère arménien de la Défense en fin de journée.

Une nouvelle fois, l’Azerbaïdjan a recours à la violence afin d’obtenir des concessions de la part de l’Arménie, notamment la création d’un corridor le reliant à la république autonome du Nakhitchevan, qui traverserait la province arménienne du Syunik.

L’Azerbaïdjan se comporte en Etat terroriste, et continue inlassablement ses provocations, qui ont causé la mort de plusieurs dizaines de civils et militaires arméniens, depuis, et malgré, l’accord de cessez-le-feu du 9 novembre 2020.

Les violations de la souveraineté nationale de l’Arménie, les assassinats de civils et militaires arméniens, les violations récurrentes du cessez-le-feu, et l’ensemble des provocations émanant de l’Azerbaïdjan, ne sont pas acceptables.

La communauté internationale, et notamment les trois pays coprésidents du groupe de Minsk, dont la France, doivent enfin prendre des mesures coercitives pour stopper cette escalade sanglante.

L’absence de réactions internationales ne fait que conforter le dictateur Ilham Aliev dans sa volonté d’obtenir par la force ce qu’il n’a pu obtenir par la voie diplomatique.

Jusqu’à quand le laissera-t-on continuer à agir en toute impunité ?

A propos du Conseil Français-Arméniens
Fondé sur les principes universalistes et républicains qui font la grandeur de la France, le Conseil Français Arméniens se donne pour mission d’élargir et de renforcer l’action, l’influence et la communication de l’Arménité en France d’une part et de développer les relations franco-arméniennes d’autre part et ce dans tous les secteurs : culture, économie, recherche, éducation, droit, santé, etc. Le Conseil Français Arméniens s’appuie sur une base la plus large possible, englobant toutes les bonnes volontés, sans distinction d’aucune sorte. Nous avons créé ce conseil pour bâtir une plateforme de projets au bénéfice de l’écosystème Français-Arméniens, contribuer au développement de l’arménité, renforcer notre influence, améliorer notre communication.


Autres Actualités

Actualité

Communiqué du CFA à propos d'un HUB de services et lancement d'un annuaire des associations

Pour accompagner le dynamisme des associations en lien avec l'Arménie et l’Arménité le Conseil Français-Arméniens (CFA) lance une plateforme de projets. Elle propose un ensemble de services pour faciliter l’avancement de leurs projets.

18/07/2022
Actualité

35ÈME ANNIVERSAIRE DE LA CRÉATION DE L'ÉCOLE BARSAMIAN DE NICE

Le 26-29 Juin 2022, à l'occasion du 35ème anniversaire de la création de l'école Barsamian de Nice, honorée par la venue en France de Madame Anna Hakobyan, Première Dame d'Arménie accompagnée de Monsieur Zareh Sinanyan, Haut Commissaire aux affaires de la diaspora, le Conseil Français-Arméniens a répondu présent à Nice en la personne de son président Monsieur Daniel Kurkdjian. Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement continu des relations entre la France et l'Arménie. 

30/06/2022
Actualité

Table Ronde organisée par le Conseil Français-Arméniens et la DiasporArm

Un groupe d'Arméniens respectés de huit pays de la diaspora et d’Arménie dont les membres ne représentent qu'eux-mêmes, s'est réuni à Paris du 18 au 19 juin 2022, à l'invitation de DiasporArm et du Conseil Français-Arméniens. L’objectif de cette réunion est de constituer une entité évolutive et politiquement neutre déclenchant un discours de recherche et de réflexion.

28/06/2022