ArmAcademia : Élever l’Arménité vers de nouveaux sommets

1. Le 16 mai le Conseil Français-Arménien a réuni un public important à Lyon dans le cadre d’un projet appelé ArmAcademia. Pourriez-vous nous détailler de quoi s’agit-il ?

En effet, la conférence de Lyon a constitué la réunion de lancement d’ArmAcademia. Comme vous le savez, dès sa création, le Conseil Français-Arméniens s’est engagé à préserver et promouvoir l’Arménité, en encourageant les liens entre les Français d’origine arménienne au sein de la société française. ArmAcademia se présente comme une plateforme dynamique, proposant une série d’événements tels que des conférences et des débats, qui serviront d’outils accessibles à toutes les associations et membres de la communauté arménienne de France. Mais Armacademia est bien plus qu’une simple plateforme. C’est un lieu où les esprits curieux se rencontrent, où les idées sont partagées et où les connaissances sont diffusées. Notre vision est de créer un environnement dynamique et collaboratif où chaque voix compte et où chaque idée peut trouver sa place.

Et pour marquer le lancement de notre plateforme, nous avons eu le privilège d’accueillir deux conférenciers de renom, M. Alain Navarra et M. Maxime Yévadian. Leurs présentations ont porté sur des sujets d’une grande importance : l’immigration arménienne en France et ses enjeux de cohabitation entre les différentes vagues d’une part et le traité de Lausanne d’autre part. Ces sujets sont non seulement pertinents sur le plan historique, mais aussi sur le plan social, culturel et politique et sont aussi bien sûr d’actualité.

La diversité des perspectives et des connaissances qui ont été partagées lors de cet événement est une véritable illustration de l’esprit d’Armacademia.

Notre intention est aussi de permettre à un public plus vaste d’avoir accès à ces événements intellectuellement stimulants et inspirants. C’est pour cela très prochainement, les extraits ou les conférences entières seront accessibles directement sur le site du Conseil Français-Arméniens www.francais-armeniens.com. En même temps, d’autres conférences sont déjà prévues dans les autres grandes villes de France. Nous souhaitons également être à l’écoute des demandes des diasporas locales, qui pourront solliciter notre présence dans leurs régions respectives. Nous sommes déterminés à faire en sorte que cette expérience enrichissante soit accessible à tous, où que l’on se trouve.

2. Pourquoi créer une nouvelle plateforme alors que d’autres outils similaires existent déjà ?

Le Conseil Français- Arméniens reconnaît l’importance de toutes les initiatives apolitiques visant à renforcer la pensée stratégique en faveur de l’arménité et de la diaspora arménienne. Cependant, avec ArmAcademia, notre objectif est de favoriser une participation directe et continue de toutes les générations et en particulier des plus jeunes en tant que moteurs de la pensée stratégique arménienne, avec le soutien de professionnels spécialisés dans les questions arméniennes, qu’ils fassent partie de la diaspora ou non. Nous avons une responsabilité morale collective pour encourager les jeunes de la diaspora à s’impliquer et à prendre la relève de manière engagée et ciblée. C’est ainsi que nous contribueront à pérenniser l’Arménité.

Plus qu’une simple plateforme, ArmAcademia aspire à devenir un pilier de rayonnement culturel et scientifique en France. Elle vise à promouvoir les études arméniennes, à organiser des événements culturels et scientifiques liés à l’Arménie et à renforcer les liens entre la France et l’Arménie. Cette initiative permettra des rencontres et des échanges entre personnalités arméniennes et françaises, qu’elles soient culturelles, politiques, scientifiques, issues de l’entreprise et bien d’autres encore.

Nous avons comme objectif de transformer rapidement ArmAcademia en un Institut d’Arménité, enrichissant le patrimoine culturel et intellectuel des générations futures. 

3. Et si on parlait de cette approche “engagée et ciblée” que vous mettez en exergue ? 

L’approche “engagée et ciblée” est essentielle pour la diaspora arménienne, qui incarne pleinement les valeurs républicaines, nous en sommes convaincus. Nous, les Français d’origine arménienne, nous avons besoin d’adopter une approche stratégique plus élaborée, portée par des valeurs pragmatiques et réalistes, capables de se transformer en objectifs concrets et calculés, donnant ainsi naissance à une stratégie pour des projets tangibles. La réflexion stratégique arménienne au sein de la diaspora doit être approfondie et menée avec détermination en particulier par tous ceux qui en ont la volonté et la capacité. 

En adoptant cette approche réaliste, nous serons en mesure de mettre en œuvre des initiatives porteuses de sens et de résultats tangibles. Les défis auxquels fait face l’Arménité exigent une analyse approfondie, une planification stratégique et une exécution précise. En encourageant la participation active des jeunes et des associations, nous pourrons mobiliser toutes les forces vives de la diaspora arménienne pour mener à bien ces projets.

Il est temps de développer une vision stratégique claire et d’élaborer des plans d’action concrets, en tirant parti des compétences et des ressources de la diaspora. Les jeunes générations jouent un rôle crucial dans la construction de l’avenir de l’Arménité, et il est impératif de leur donner les moyens de s’impliquer pleinement. Les associations, quant à elles, ont le devoir de fournir des cadres et des espaces propices à la réflexion stratégique, à l’innovation et à la collaboration.

En adoptant une approche engagée et ciblée, nous serons en mesure de concrétiser nos aspirations communes et de renforcer l’influence de la diaspora arménienne qu’en travaillant main dans la main, individus et associations et en nous appuyant sur notre héritage, notre identité et notre engagement envers les valeurs républicaines qui nous unissent.

Peut-être je me répéterais, mais ArmAcademia sera ce lieu où chaque voix comptera et où chaque idée pourra trouver sa place.

 

4. Face à la complexité des signaux émanant de l’Arménie concernant les actions de la diaspora et la politique étrangère du pays, il est légitime de se demander comment nous pouvons harmoniser nos actions en tant que diaspora. En effet l’Arménité représente un défi constant pour toutes les communautés arméniennes à travers le monde. 

Les informations et les orientations provenant de l’Arménie et d’ailleurs peuvent être variées et parfois contradictoires. Comment peut-il en être autrement dans cette région du monde où existent autant d’intérêts divergents et où les forces en présence sont autant déséquilibrées. Cependant, malgré ces divergences, il est essentiel que nous trouvions un terrain d’entente au sein de la diaspora afin de faire avancer notre cause commune.

Pour relever ce défi, nous devons adopter une approche réfléchie et ouverte au dialogue. Il est primordial de favoriser des échanges constructifs entre les membres de la diaspora, afin de partager nos points de vue, nos idées et nos expériences. En comprenant les perspectives différentes, voire divergentes, au sein de notre communauté, je suis certain que nous pourrons construire un consensus solide et éclairé.

De plus, il est crucial de garder à l’esprit que l’Arménie elle-même fait face à de nombreuses difficultés et contraintes. L’Arménie a connu des difficultés depuis son indépendance il y a 30 ans, sans avoir réellement pu mettre en place une politique étrangère solide et un système de défense efficace pour faire face à des événements très lourds, la menace de génocide étant toujours présente. En tant que diaspora, nous devons reconnaître les défis auxquels le pays est confronté et adopter une approche réaliste et pragmatique. Il est essentiel de mettre de côté les discordances internes et de nous concentrer sur des objectifs communs, en nous basant sur des valeurs partagées telles que la préservation de notre identité, la promotion de la culture arménienne et la défense de nos intérêts collectifs.

Tout en cultivant le devoir de mémoire qui reste une obligation pour chacun d’entre nous, il est indispensable de dépasser le statut de victime et d’élaborer une stratégie volontariste et tournée avec courage vers le futur.

5. Quels fruits peut donc nous offrir ArmAcademia en termes de résultats concrets ? 

ArmAcademia est un projet destiné à durer et évoluer dans le temps. Armacademia a le potentiel de produire des résultats tangibles et durables, allant de la réflexion, de l’échange à la transformation des regards et à l’amplification du rayonnement de l’Arménité.  ArmAcademia offrira aussi la facilitation des coopérations pour lutter contre l’indifférence systémique et le renforcement du pouvoir d’agir des individus au service du collectif. 

En ce qui concerne les relations entre la France et l’Arménie, ArmAcademia sera l’outil pour démontrer que ce qui est bénéfique pour l’Arménie est également bénéfique pour la France, et vice versa.

Pour conclure, pour le Conseil Français-Arméniens, ArmAcademia incarne la volonté de hisser l’Arménité vers de nouveaux sommets, en favorisant un engagement profond et un dialogue constructif au sein de la diaspora pour une réussite commune.

Daniel KURKDJIAN 

 
Article paru dans "Nor Haratch" hebdomadaire
 
 
 
 

Autres Actualités

Actualité

DECLARATION DU CONSEIL FRANÇAIS-ARMENIENS

DECLARATION DU CONSEIL FRANÇAIS-ARMENIENS CONCERNANT RUBEN VARDANYAN

 

Le 27 septembre, Ruben Vardanyan a été capturé par l'armée azerbaïdjanaise.

28/09/2023
Actualité

DECLARATION DU CONSEIL FRANÇAIS-ARMENIENS RELATIVE A L’AGRESSION MILITAIRE DE L’AZERBAIDJAN CONTRE LE HAUT-KARABAGH

Le CFA appelle tous les acteurs internationaux à prendre des mesures fermes et appliquer les outils et les mécanismes disponibles du principe de Responsabilité à Protéger (#R2P) pour assurer la protection de la population du Haut-Karabagh de l'agression de l'Azerbaïdjan.

19/09/2023
Actualité

Un échange riche avec Mme Valérie Pecresse

Le 12 juillet 2023,  Daniel Kurkdjian a rencontré Mme  Valéire Pecresse, Présidente de la Region Ile-de-France.

12/07/2023